Tarifs :
Tarif plein - 12€ Tarif réduit ( Abonné, CE, Groupe de 10 personnes, Moins de 16 ans) - 8€ Tarif Famille (2 adultes et 3 enfants de moins de 16 ans) - 35€

L'ECOLE DES FEMMES

Théâtre

2022, L’année Molière ! Fêtons ensemble les 400 ans de sa naissance.

Arnolphe : Christian Esnay

Agnès : Zoé Gauchet

Horace : Jacques Merle

Georgette, Oronte : Rose Mary D’Orros

Alain, Le notaire, Enrique : Olivier Ruidavet

Chrysalde : Gérard Dumesnil 

Mise en Scène : Christian Esnay

Collaboration Artistique : Jean Delabroy

Scénographie : François Mercier

Lumière : Bruno Goubert

Costumes : Rose Mary D’Orros

Son : Frédéric Martin

Mentions obligatoires :

Production les Géotrupes, Accueil en résidence de création au cube à Hérisson, Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication Drac Ile de France, Les Géotrupes sont conventionnés par la Drac Ile de France.

Le rire de Molière prend dans L’École des Femmes les couleurs qui vont le rendre inoubliable. Du laboratoire que ce fou d’Arnolphe a verrouillé pour y enfermer depuis sa prime enfance sa souris lobotomisée, voici que sort, tout doucement, presque imperceptiblement, non pas un être vivant, mais un « être » qui essaye, tout seul, à tâtons, sans les mots ni les images qu’on lui a enlevées, de devenir un être vivant. La première réplique que Molière donne à Agnès, si on la restitue à l’action qui est bel et bien en train devant nous de commencer, est réellement frappée au coin du génie dramatique : «Le petit chat est mort. » C’est le plus doux et le plus fort, le plus clair et le plus mystérieux, des énoncés pragmatiques qu’on a jamais rêvés. Son enfance prend exactement fin ici, maintenant. Ces mots enfantins, tout nus, en actent l’éloignement, en un deuil plein d’émotion. Mais une émotion qui n’est pas rétroactive, mais prospective, qui est sa mise en route vers d’autres objets capables dorénavant de la nourrir – un galant, cela va s’appeler bientôt, vu du côté lumineux de la comédie, Horace, un beau jeune homme, «  grands cheveux, belles dents », étourdi, vif, hardi, pagailleur, blagueur, entraînant. L’École des Femmes raconte une chute en enfer, une disgrâce. Car Arnolphe aime Agnès, certainement, mais d’une telle façon que cet « amour » n’a plus figure d’amour, ni force, ni chance d’amour.

  • L'ECOLE DES FEMMES
Free WordPress Themes, Free Android Games